Vernissage “Regards sur l’Anthropocène” à la résidence Lepaute

Jeudi 24 Mars, l’association Marcel, réunie autour d’un petit groupe d’artistes, a investi la résidence du Crous Nicole Reine Lepaute dans le 13ème arrondissement de Paris pour lancer l’exposition ‘’Là où nous sommes : regards d’artistes sur l’anthropocène’’. Ce vernissage organisé dans la salle commune de la résidence et auquel tous les locataires étaient invités a permis de découvrir le travail de huit jeunes artistes étudiants aux Beaux-Arts. Air Joran 11 Femme Orienté autour de l’anthropocène, époque géologique analysant l’impact de l’homme sur l’écosystème terrestre, cette exposition permet de confronter différents regards autour d’un même sujet.

http://www.dailymotion.com/video/x407xsz_vernissage-exposition-regards-d-artistes-sur-l-anthropocene_creation

Ainsi, après une première exposition en Janvier 2016 à « La Passerelle » de l’université Pierre et Marie Curie, les huit artistes présentent à présent le volume 2 de l’exposition avec de nouvelles œuvres. Nike Air Huarache Femme Laure Rafélis de Broves nous propose d’étudier à quel point l’impact de l’homme façonne le paysage par la reproduction de villas californiennes. New Balance 997 homme Ekaterina Vasilyeva, après avoir proposé une série de 300 photos lors de la première expositions, a fabriqué ici de petits modules qui sont une réponse à l’aspect très fermé du tissu urbain moscovite, où elle vit en alternance avec Paris. Asics Gel Kinsei 6 Homme Antoine Geiger recycle un de ses projets réalisé pour un pavillon éphémère en marge de la Cop21. Il présente des photographies, mais surtout la reproduction d’Ukutara, un village d’Amazonie, dont la forme architecturale vise le dialogue entre le ciel et la terre, qui est complètement ignoré dans le monde actuel. soldes new balance pas cher Joanna Prunes et Zoé Wirgin exploitent la typologie du sac plastique comme symbole de la grande distribution et de la pollution. Nike Air Max bw Femme Ainsi elles présentent une œuvre pleine de second degré, où les sacs d’habitude si mauvais pour l’environnement, ont été réalisés avec des boyaux de porc et sont donc 100% biodégradables. Nike Air Max 97 Homme Cécilia Breuil présente quant à elle des petits osselets en pâte d’amande. New Balance 993 femme Restes d’une première exposition, elle a choisi de les vernir pour les fossiliser et ainsi explorer l’univers du recyclage. New Balance 373 homme Thomas Tardivo a choisi de mettre à distance le réel par la photographie : il présente une photo d’un bois de castor ainsi qu’un vrai bois de castor, l’un à côté de l’autre. Asics Femme New Balance 533 femme Enfin, Renaud Baur a, lui, opté pour une ouverture futuriste avec la présentation d’une plante électronique. Il représente ainsi la liaison entre le monde organique et un futur technologique.

Cette exposition toute en richesse et réflexion ne déçoit pas, bien au contraire. Nike Air Max 97 Femme asics gel lyte iii femme Elle est aussi un moyen ‘’d’intéresser [les] résidents à l’art’’ comme nous le confie Lilly Dubois Daull, directrice de la résidence Nicole Reine Lepaute. Adidas Zx Flux Femme Pour certains artistes, comme Renaud Baur, cette exposition permet ‘’de rencontrer d’autres artistes des Beaux-Arts que je n’avais jamais croisé avant’’. Asics Gel Kinsei 6 Homme C’est aussi une confrontation entre différents regards d’une même génération qui rend la création intéressante.

_MGL1596

L’exposition a été inaugurée par le directeur du Crous de Paris, Denis Lambert, qui a tenu à souligner la qualité du travail présenté. Asics Gel Kinsei 6 Homme Il en a aussi profité pour lancer un message : ‘’Le Crous est porteur de certaines valeurs qui sont malmenées en ce moment. Et avec ce que vous faites [ndlr : l’exposition mais aussi, plus largement, la diffusion de la culture par l’association Marcel] et ce que fait le Crous, nous disons non à ces atteintes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *